La formation offerte à l’UPAC a pour objet de mener l’étudiant  vers la professionnalisation en lui permettant de développer ses capacités d’analyse, de décision et de prise en charge de toute situation de santé dans le cadre du rôle qu’il est mené à assumer.

Les champs d’apprentissage qui conduisent à une Licence Professionnelle et Sciences infirmières recouvrent dix compétences dont 5 dites «cœur de métier» et les 5 autres «transverses».

En parlant de compétences « cœur de métier », il s’agit de pouvoir:

  • Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers
  • Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers
  • Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens
  • Mettre en œuvre des actions à visée diagnostic et thérapeutique
  • Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs

Quant aux compétences « transverses », elles sont communes à certaines professions paramédicales et doivent aussi être validées pour le métier d’infirmier. Il s’agit de pouvoir:

  • Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins
  • Analyser la qualité des soins et améliorer sa pratique professionnelle
  • Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques
  • Organiser et coordonner des interventions soignantes
  • Informer et former des professionnels et des personnes en formation

Filière Biologie Clinique

La biologie Clinique est la spécialité qui permet à la médecine moderne de comprendre la santé et la maladie et il est estimé que 70% de toutes les décisions médicales sont basées sur les données et Informations mises à disposition par la Biologie Clinique. Sa contribution en matière de santé couvre une large gamme qui part du « Screening » à l’estimation du pronostique vital en passant par la détection précoce de la maladie, le diagnostic différentiel, la surveillance, la prise en charge et le traitement du patient. Le « syllabus » de formation en Biologie Clinique à l’UPAC, a pour objectif de former des biologistes médicaux ayant des compétences et un savoir-faire assez étendu qui couvre les domaines suivants :

  • Biochimie Clinique avec l’Enzymologie, l’hormonologie, la toxicologie etc…
  • L’immunologie Clinique y compris la sérologie et l’Immunopathologie
  • L’hématologie et la transfusion sanguine
  • La microbiologie/Virologie
  • La parasitologie/Mycologie
  • L’histologie et la Cytologie
  • La génétique moléculaire et la cytogénétique
  • Biologie de la reproduction
  • La gestion du laboratoire d’analyses médicales (assurance qualité, aspects éthiques, légaux, et l considérations de bonne gouvernance).

La Faculté des Sciences de la Santé est placée sous la tutelle académique de l’Université de Douala. A travers cette faculté, l’UPAC forme des professionnels capables de :

  • Promouvoir la dignité humaine et le respect de la vie dans nos sociétés en général et dans le monde de la souffrance et de la maladie en particulier.
  • Promouvoir le sens du bien commun de la charité de la compassion de l’honnêteté de l’amour comme valeurs permettant de maintenir et de restaurer la santé des populaires.

La FSS sera bientôt transformée en Faculté Protestante de Médecines et du Bien-être Humain (FPMBH).

  • CONDITIONS D’ADMISSION

L’admission se fait sur concours ou sur étude de dossier dans la limite des places disponibles. Ce concours est ouvert aux titulaires des Baccalauréats C et D et aux détenteurs du GCE A. level, options Biology, Mathematics, Physic and Chemistry ou tout autre diplômes équivalent. L’admission en 3e année spéciale pour les professionnels de la santé se fait sur étude de dossier et les candidats intéressés doivent justifier d’au moins 2 années d’expérience professionnelle.

  • FILIERES OUVERTES
  • Biologie clinique (Analyse médicales/techniques de laboratoire) :

Former des cadres chef d’équipe polyvalents en biologie fondamentale et appliqué avec des connaissances et compétences poussées dans les domaines des analyses médicales, des normes de contrôle de qualité des laboratoires d’analyses médicales.

  • Génie sanitaire :

Former des cadres capables de participer en tant qu’expert au Ministère de la Santé et d’autres ministères à la définition, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques et des actions environnementales.

  • Sciences infirmières :

Former des professionnels directement utilisables comme collaborateur du médecin dans les services hospitaliers, comme chef d’un centre de soins médico-churigicaux ou de protection maternelle et infantile (PMI).

  • Les Missions

La mission principale de l´UPAC est de contribuer à l´amélioration des conditions de vie de l´humain, à la lutte contre la pauvreté et les injustices sociales et aux transformations sociales en Afrique et dans le monde. C'est dans cet ordre d'idées qu'aujourd'hui comme hier l'UPAC a pour but de dispenser un enseignement supérieur de qualité tant sur le plan spirituel, moral, intellectuel, pratique que technologique ; ceci, en vue de former des cadres compétents et intègres des Églises et de la société, dans la soumission à la Parole de Dieu et à l'esprit de foi et de liberté caractéristiques des Églises issues de la Réforme.

(Textes extraits des STATUT DE L´UPAC DE JUILLET 2009)

  • Historique
  • Préambule:

L'Université Protestante d'Afrique Centrale en abrégé UPAC, est une institution d'enseignement supérieur à caractère confessionnel. La décision de créer une Université Protestante en Afrique Centrale remonte à 1959 à Brazzaville en République Populaire du Congo. En effet, au cours de cette année, onze Églises Protestantes d'Afrique et les Sociétés de Mission Américaines et Européennes ont jugé nécessaire de créer dans un premier temps une Faculté de Théologie Protestante à Yaoundé au Cameroun avec une mission spécifique et des objectifs bien précis s'inscrivant dans la durée. Cette Faculté a été inaugurée le 17 Février 1962 par le Président, son Excellence Ahmadou Ahidjo, comme première Institution Universitaire au Cameroun.

  • Une Situation Privilégiée :

Le choix de Yaoundé a été influencé par les nombreux avantages que peut offrir une grande ville, comportant une université complète ainsi que de nombreuses institutions nationales ou internationales à caractère scientifique ou culturel.

Le climat sub-équatorial y est agréablement tempéré par une altitude assez élevée. L’ensemble des résidents, quelle que soit leur origine, apprécient justement des conditions climatiques favorables à l’étude.

Yaoundé est d’un accès facile. Sa situation géographique en a fait un des grands carrefours de l’Afrique Équatoriale. Cette position lui vaut d’abriter chaque année de très nombreuses manifestations.

  • Site de la première institution Universitaire du Cameroun

(photo de 1959)

Bâtiment administratif construit courant 1959

Inauguration de la FTPY le 17 Février 1962          Arrivée de Son Excellence Ahmadou Ahidjo

Inauguration de la FTPY le 17 Février 1962 - Ahmadou Ahidjo montant les escaliers du bâtiment administratif

Inauguration de la FTPY le 17 Février 1962          Ahmadou Ahidjo au premier plan

Inauguration de la FTPY le 17 Février 1962 - El Adj Ahmadou Ahidjo en compagnie du PCA J. Keller

Inauguration de la FTPY le 17 Février 1962 - Visite guidée du Campus par son Excéllence Ahmadou Ahidjo

  • HISTORIQUE DE L’UPAC
  • Création : Juillet 2006 par le Conseil d´Administration
  • Ouverture : Octobre 2006
  • Reconnaissance : Mai 2007 par le gouvernement de la République du Cameroun
  • MEMBRES FONDATEURS ET PARTENAIRES
  • Églises Membres Fondateurs
  • Église Évangélique du Cameroun (EEC)
  • Église Évangélique du Congo (EECongo)
  • Église Évangélique du Gabon (EEG)
  • Église Évangélique Luthérienne du Cameroun (EELC)
  • Église Évangélique Luthérienne de la République Centrafricaine (EELRCA)
  • Église Fraternelle Luthérienne du Cameroun (EFLC)
  • Église Évangélique Presbytérienne du Togo (EEPT)
  • Église Méthodiste du Togo (EMT)
  • Église Méthodiste Unie de Côte d’Ivoire (EMUCI)
  • Église Presbytérienne Camerounaise (EPC)
  • Église Protestante Méthodiste au Bénin (EPMB)
  • Presbyterian Church in Cameroon (PCC)
  • Union des Églises Baptistes du Cameroun (UEBC)
  • Native Baptist Church (NBC)
  • Partenaires
  • Evangelisches Missionswerk, Hamburg - Allemagne
  • Communauté d’Eglises en Mission (CEVAA), Montpellier - France
  • Evangelisches Missionswerk, Basel - Switzerland
  • The Methodist Church (WCO-MC), World Church Office, London - England
  • Département Missionaire, ICCO & Kerk in Actie,
  • Utrecht – Pays Bas
  • Presbyterian Church USA (PC USA), Louisville, U.S.A.
  • Evangelischer Entwicklungsdienst (EED), Bonn - Germany

COURS ÉCOTHEOLOGIE - PHASE 1

COURS D’ECOTHEOLOGIE

Par le Dr NGIRINSHUTI Marcel

Conférences et séminaires pour le compte de l’année 2018-2019

 Trois Filères :

Contexte

L’Université Protestante d’Afrique Centrale (UPAC) est une institution d’enseignement supérieur et confessionnelle qui forme les étudiants sans distance de sexe, de nationalité ou de religion, selon le système LMD. L’UPAC est une excroissance de la Faculté de Théologie, première institution de l’enseignement supérieur au Cameroun créée avant l’indépendance de notre pays. Parmi les nouvelles facultés créées figure la Faculté des Technologies de la Communication. Celle forme pour le moment dans 3 filières professionnelles : Génie Informatique, Génie Electronique et Génie des Télécommunications, dans les cycles de Licence en 3 ans et de Master en 5 ans. Sa spécificité, c’est la polyvalence de la formation, ce qui se traduit par des enseignements de base de très haut niveau communs à tous, et une spécialisation progressive par de nombreux projets et travaux pratiques. . Deux mots importants guident notre formation : éthique et qualité.

Objectifs

A la fin de la formation, les diplômés de la FTIC de l’UPAC doivent : Etre familiers avec de multiples et importants domaines techniques, en particulier les fondamentaux de l’ingénierie Electronique, Informatique et des Télécommunications. Etre capables d’appliquer des connaissances pointues de l’un ou de plusieurs domaines de spécialisation en électronique, informatique et en télécommunications. Avoir le potentiel pour la maitrise de la gestion et de la direction des projets de dimensions variées conçus dans les domaines de spécialité en vue de relever des grands défis de développement local et international. Etre capables de conduire et/ou de participer aux activités de conceptions créatives, synthétiques et intégratives des domaines de spécialité.

La FTIC : Faculté de Génies

La Faculté des Technologies de l’Information et de la Communication (FTIC), placée sous la tutelle de l’Ecole Polytechnique de Yaoundé, de l’Université de Yaoundé 1, avec ses trois filières, offre à la fin de la formation, aux étudiants e se familiariser avec de multiples et importants domaines techniques, en particulier les fondamentaux de l’ingénierie électronique, informatique et des télécommunications. Ces compétences acquises leur permettent d’être capables d’appliquer des connaissances pointues de l’un ou de plusieurs domaines de spécialisation en électronique, informatique et en télécommunications. Ils ont ainsi un potentiel pour la maitrise de la gestion et de la direction des projets de dimensions variées conçus dans les domaines de spécialité en vue de relever des grands défis de développement local et international. Mais aussi capables de conduire et/ou de participer aux activités de conceptions créatives, synthétiques et intégratives des domaines de spécialité.

  1. Génie Informatique

Un informaticien est une personne qui exerce un métier dans l’étude, la conception, la production, la gestion et la maintenance des systèmes de traitement de l’information. Les principaux métiers, nombreux et variés :

Les administrateurs de bases de données, réseau, système, les analyses, les architectes de systèmes d’information, les chefs de projets, les chercheurs : les concepteurs, les consultants, les directeurs des systèmes d’information.

  1. Génie électronique

Un électronicien est une personne exerçant un métier de la physique en rapport direct avec l’électronique.

Le métier d’électronicien désigne : un ingénieur de conception de circuit électronique ou de montage électronique. Un technicien spécialisé dans la fabrication ou la maintenance des appareils électroniques. Ces métiers devant la complexification effrénée de l’électronique moderne sont de plus en plus spécialisés.

Electronique analogique de puissance, signal, base fréquence, haute fréquence, hyperfréquence ;

Electronique numérique pour : automatique, informatique, transmission.

Le technicien en électronique est chargé des appareils électroniques ou comportant de l’électronique. Conception des systèmes électroniques, diagnostique, dépannage.

  1. Génie des télécommunications

Les Télécommunications la transmission à distance d’informations avec des moyens à base d’électroniques et d’informatique. Ou encore toute transmission, émission et réception à distance de signes, de signaux, d’écrits, d’images, de sons ou de renseignements de toutes natures, par fil électrique, radioélectricité, liaison optique, ou autres système électromagnétiques.

Débouchés

Les principaux métiers qui relèvent des télécommunications sont tous ceux qui ont trait aux : Médias de transmission, émission et réception, Traitement du signal, Systèmes et réseaux, Voix et son, Images et vidéo, Texte et données…

Environnement de formation

La FTIC dispose d’un Laboratoire Informatique, d’un Laboratoire d’Electronique, d’une Bibliothèque, de deux Serveurs, d’une connexion internet avec nombreux points WIFI  pour la formation de ses étudiants.

À très court terme, la FTIC compte mettre en place la Formation à Distance et des MOOCs.

Conditions d’admission

L’admission au cycle de Licence se fait par voie de concours ouverts aux titulaires des baccalauréats C, D, E et F et aux détenteurs du GCE Advanced Level des options Mathematics, Physics ou tout autre diplôme équivalent.

En 3éme année Licence et dans le cycle de Master, l’admission se fait sur étude de dossier ouvert aux candidats titulaires d’un DSEP, DUT en 2 ans, d’une licence professionnelle dans les 3 filières de la FTIC ou d’un DUT en 3 ans, ou de tout autre diplôme équivalent.

Doyen

La Faculté des Technologies de l’Information et de la Communication est dirigée par Claude TANGHA, Professeur titulaire des Universités, très expérimenté et qui a acquis ses lettres de noblesse au cours d’une longue carrière passée à l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé où il a dirigé pendant plusieurs années le département de Génie Informatique.

Composition du dossier

Une fiche d’inscription à retirer au décanat de la FTIC ou à télécharger sur le site web de l’UPAC (www.upac.info) ; 01 Curriculum vitae ; 01 certificat médical ; 04 photos 4x4 ; 01 copie légalisée de l’acte de naissance datant de moins de trois mois ; 01 copie certifiée du Baccalauréat ou du GCE ; des copies certifiées des bulletins de notes de 2nde, 1ère et Tle ; et les frais de concours et d’étude du dossier s’élevant à 25.000 FCFA.

Page 1 of 36
We use cookies to improve our website. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. For more information visit our Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree