De la dimension internationale de la FTPY et la portée académique
Featured

07 January 2021
Author 

Dès le premier Conseil d’Administration constitutif de la Faculté de Théologie Protestante en terre camerounaise tenu du 25 au 27 mars 1960 à Yaoundé, sa dimension internationale et œcuménique est consacrée et confirmée par la présence de tous les pères fondateurs de 1959 à Brazzaville.

Cette situation est ainsi pérennisée à travers tous ses conseils d’administration jusqu’à ce jour. Le caractère international de la FTPY relève également de la forte présence des personnalités étrangères lors de son inauguration le 17 Février 1962 à l’instar du Ministre de l’éducation nationale du Gabon, Mr. Jean Mars Ekoh et du Ministre de l’Information du Dahomey (Bénin) ainsi que des représentants des Eglises partenaires d’Europe et d’Amérique. Du corps enseignant aux étudiants, on dénombre entre 1959 et 1983, environ 15 différentes nationalités.

La portée académique de la FTPY qui lui offre un caractère universitaire est confirmée à travers les statuts adoptés par le Conseil d’Administration des 18 et 19 Février 1961, dont le préambule stipule que : « c’est un établissement de niveau universitaire, tant par son enseignement que par le recrutement des étudiants, en liaison avec la Faculté de Théologie de Genève ». Dès les débuts, la Faculté était certes placée sous la direction d’un Doyen dont celui de l’époque était le Dr. Rév. David Gelzer de nationalité américaine, mais aussi elle était parrainée par une Institution universitaire étrangère (Université de Genève) du fait qu’à cette époque-là, le Cameroun ne disposait pas encore d’Université.

C’est aussi dans ce sens que dans son allocution lors de l’inauguration du 17 Février 1962, le Rév. Jean Kotto, Secrétaire Général de l’Eglise Evangélique du Cameroun, déclara devant le Président Ahmadou Ahidjo « Qui dit Faculté dit Université. »En plus, l’organisation des études en 3 ans pour la Licence, 2 ans par la suite pour le DETA (Diplôme d’Etude Théologique Approfondie) permettait aux titulaires du DETA de la FPTY de s’inscrire directement en thèse de doctorat dans les universités françaises (Strasbourg), Suisses (Genève et Neuchâtel) et de la RFA (Hamburg). Dès 1964, il va s’établir une coopération et une mobilité académiques tacites entre la FTPY et la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Fédérale du Cameroun en termes d’échanges permanents d’enseignants. Les étudiants de la FTPY de nationalité Camerounaise étaient boursiers de l’Etat du Cameroun jusqu’à la crise économique des années 90. Les autres nationalités avaient soit des bourses de leur gouvernement, soit celles de leurs Eglises respectives.

Pendant plus de deux décennies, la FTPY a ainsi formé des étudiants dans les cycles de Licence et DEA en Théologie, avec l’appui scientifique de ses différentes coopérations académiques en France, en Suisse, en Angleterre et en Allemagne. Elle a commencé la formation au cycle doctoral (thèse unique) en 1985.

Le 29 Avril 1998, le Ministre de l’Enseignement Supérieur du Cameroun a présidé la cérémonie d’octroi des deux premiers Doctorats Honoris Causa de la Faculté de Théologie Protestante de Yaoundé à Desmond Tutu et à José Chipenda, respectivement Président et Secrétaire Général de la CETA (Conférence des Eglises de Toute l’Afrique). Le Très Rév. Desmond Tutu fit l’insigne honneur au Cameroun en effectuant le déplacement de Yaoundé pour la circonstance.

Depuis sa création en 1959 et son ouverture officielle en 1962, la Faculté de Théologie Protestante de Yaoundé a ainsi formé au niveau universitaire l’essentiel de l’élite théologique protestante de l’Afrique du Centre et de l’Ouest à l’instar du Rév. Dr. André Karamaga du Rwanda et actuel Secrétaire Général de la CETA basée à Nairobi au Kenya, Rév. Pr. Dieudonné Massi Gams du Cameroun, actuel Président de la CONAC. Aussi, plus de 80% des Pasteurs et presque tous les Présidents en exercice des Eglises Protestantes issues de la Réforme dans les pays d’Afrique noire Francophone ainsi que plusieurs cadres des institutions inter ecclésiastiques d'Afrique et du monde sont d’anciens étudiants de la Faculté de Théologie Protestante de Yaoundé. L'on peut citer entre autres institutions : la CETA, le CEPCA, le COE, la CEVAA, le MBEI

258 Views
We use cookies to improve our website. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. For more information visit our Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree