Print this page

FACULTE DES SCIENCES SOCIALES ET DES RELATIONS INTERNATIONALES (FSSRI)
Featured

23 June 2021
  • DÉPARTEMENT DE PAIX ET DÉVELOPPEMENT
  • Paix et Développement
  • Sans la Paix, il n´y a pas de Développement et un Développement durable reste le gage du maintien d´une Paix Positive et Perpétuelle.
  • Combler le déficit en Afrique au niveau universitaire et académique.
  • La problématique de Paix et Développement comme globalité (les liens de causalité et d´interdépendance).
  • Un Curriculum Studiorum constant et permanent, pas d´effet de mode.

Les objectifs du Programme

  • Établir d´inter-connection et l´interdépendance entre les questions de Paix et du Développement en Afrique au niveau académique
  • Donner aux jeunes africaines et africains, experts et agents en Développement des outils épistémologie nécessaires pour leur travail sur le terrain
  • Leur retracer clairement au-delà du caractère multisectoriel, la continuité ou les discontinuités théoriques, stratégiques et idéologiques du discours entre le Sud et le Nord en matière de Paix et Développement
  • Mieux comprendre les grands enjeux de la coopération internationale pour le développement et du maintien de la Paix
  • Se familiariser aux instruments, acteurs et aux vocabulaires du monde de développement
  • Donner ainsi la possibilité aux jeunes africaines et africains de proposer sur une base scientifique solide d´autres approches et modules alternatifs en matière de Paix et Développement
  • Former des promoteurs d´ONG qui feront de la pauvreté des africaines et africains un fond de commerce : permettre à trier la bonne graine de l'ivraie.

 

Le Curriculum Studiorum

  • Théories et stratégie de développement de Truman aux MDG´s
  • Les acteurs du développement: des institutions établies et étatiques jusqu´à l´apparition des ONG sur la scène
  • Les instruments du développement bilatéraux et multilatéraux
  • Créer, financer, gérer et évaluer un projet de développement
  • L´histoire de la pensée de Paix et les changements de paradigmes jusqu´à la création de l´ONU et la R2P
  • L´épistémologie des concepts: violence, conflit, guerre…
  • Les causes et conséquences des conflits et des guerres et leurs acteurs en africains

 

L´histoire de la pensée de Paix et les changements de paradigmes jusqu´à la création de l´ONU et la R2P

  • L´épistémologie des concepts : violence, conflit, guerre…
  • Les causes et conséquences des conflits et des guerres et leurs acteurs en africains
  • Les théories de prévention, de résolution, de gestion des conflits et du maintien de la paix
  • Négociation et médiation: pratique et implémentation des accords de Paix.

 

* Cours complémentaires :

RI et droit int., Sciences Po. Théories et modèles économiques, diplomatie pratique, Histoire, Anthropologie du développement et Institutions financières internationales.

 

  • JOURNALISME DE PAIX

Objectifs du Programme

Le journalisme de paix doit apporter une contribution aux possibilités de pacification et de développement à travers les médias en Afrique. Ces médias-écoles de formation chrétienne protestante instruiront et éduqueront au fil des ans, la nouvelle génération de journalistes africains spécialisés dans la transformation des conflits par les médias et la communication.

 

  • MICROFINANCE ET DÉVELOPPEMENT

Masters of Science in Microfinance and development

La microfinance au cœur du développement

Notre mission est :

  • D’assurer la formation des praticiens, professionnels et chercheurs en microfinance sur la base des meilleures pratiques du secteur et dans le respect des normes nationales et internationales ;
  • Mettre en place un réseau des internationaux de la microfinance en synergies mutuellement bénéfiques ;
  • Privilégier la recherche - action, significativement, par la recherche.

Débouchés :

  • Concepteur et gestionnaire de système d’information de gestion d’EMF ou Coopérative,
  • Contrôleur interne dans un Système Financier Décentralisé (SFD),
  • Auditeur interne dans un Système Financier Décentralisé,
  • Créateur d’une EMF ou d’une Coopérative,
  • Agent de crédit,
  • Consulting en microfinance,
  • Analyste et évaluateur des risques liés à l’activité des SFD,
  • Agent de développement…

Publics ciblés pour la formation :

  • Tout étudiant désireux de faire carrière en microfinance
  • Tout professionnel qui côtoie directement ou indirectement le secteur de la microfinance
  • Personnel des systèmes financiers décentralisés
  • Personnel du système bancaire classique
  • Personnel des organismes non gouvernemental et des projets
  • Consultants formateurs et les experts
  • Femmes leaders du secteur de l’économie sociale
  • Cadres des administrations publiques ou privées chargées des activités de la microfinance

Niveau minimum d’admission :

Baccalauréat + 3 ans ou niveaux équivalents ; avoir un diplôme en économie et/ou gestion ou diplôme équivalent.

 

 

  • DEPARTEMENT DES SCIENCES DE L’INFORMATION / DOCUMENTAIRE ET DE LA COMMUNICATION

 

Former dans les domaines des Systèmes et technologies de l’Information

Le department compte deux filieres :

  • Les sciences de l’Information
  • Les sciences de la Communication
  • SCIENCES DE L’INFORMATION ET DOCUMENTAIRE

Objectifs

En réponse aux besoins de l’heure dans le marché du travail au Cameroun, en Afrique voire dans le monde ; les enseignements qu’offre le Département des Sciences de l’Information sont orientées au premier cycle à la formation des gestionnaires des systèmes d’informations de base que sont les Bibliothèques, les Archives, les Centres de Documentation au sein des entreprises, des Services de Courrier Modernes, etc. Cette formation est couplée aux technologies de l’Information au second cycle pour en faire des véritables spécialistes dans les métiers de l’information.

A la fin de ces cycles de formation, l’heureux apprenant ressort nanti d’une Licence ou d’un master en Sciences de l’Information et des Bibliothèques et est à même de gérer tout système d’information documentaire tant en Afrique que partout dans le monde.

Pourquoi les Sciences de l’information ?

  • Faciliter l'accès à l'emploi: des secteurs tels que :
  • Les administrations et le secteur privé désireux de valoriser leur patrimoine documentaire.
  • Les métiers en émergence : veille informationnelle, intelligence économique, commerce électronique, bibliothéconomie, multimédia et réseaux, internet…
  • Les collectivités décentralisées, etc.
  • Promouvoir la pluridisciplinarité ou polyvalence technique.

Elle vise l'acquisition de compétences transversales, interface de plusieurs domaines de qualification, en associant savoir théorique, compétences techniques et capacités relationnelles. La pédagogie dans ce contexte se veut active et innovante, elle associe théories et pratiques, propose des stages, de l'alternance en entreprise, des projets et de façon générale privilégie l'action ainsi que l'intervention du professionnel.

  • Créer et Gérer de façon efficiente les bibliothèques et Médiathèques,

DEBOUCHES :

  • Inspecteur de la Documentation dans la Fonction Publique Camerounaise – Bibliothécaire – Archiviste – Documentaliste - Gestionnaire du Courrier Moderne - Gestionnaire des Systèmes d’information-Gestionnaire de Bases de Données Documentaires – Cyberothécaires - etc.
  • Ingénierie documentaire (Gestion des services de l’information).
  • Technologies de l’Information (gestion des systèmes d’information, TIC, etc.)
  • Valorisation du patrimoine (musées et autres patrimoines documentaires) - Edition et bibliothéconomie…

Conditions d’admission

  • Les admissions en première année Licence et Master se font par test et le mérite est le seul critère de recrutement. L’entrée dans les niveaux intermédiaires se fait également par un test de niveau. Les détails sur la constitution des dossiers sont disponibles au Secrétariat Académique de la FSSRI dès le mois de Mai de chaque année. La FSSRI a opté pour une politique de qualité et non de quantité. Les places sont limitées à tous les niveaux : Au premier cycle on ne prend qu’au plus 55 étudiants par niveau et 35 au plus haut niveau du second cycle.
  • L’inscription n’est effective qu’après versements des droits universitaires et autres frais au compte bancaire de l’UPAC. Les modalités de paiement sont également disponibles au Secrétariat Académique de la FSSRI. Aucun paiement en espèces n’est autorisé au Décanat de la FSSRI ou au Service Financier de l’UPAC.
  • SCIENCES DE LA COMMUNICATION

La pratique de la communication est indissociable de la vie en société. On parle même aujourd’hui de société de communication.

Dans cette formation au croisement de plusieurs disciplines, le langage est central : étude du sens et des signes, théories de la compréhension et de la communication langagières, analyse du discours.

Quelques éléments du contenu du PROGRAMME

Toutes les formations en communication comprennent des cours de :

  • marketing
  • publicité
  • anglais
  • médias
  • community management
  • webmarketing
  • évènementiel
  • infographie
  • sciences humaines et sociales
  • techniques de rédaction et d’expression
  • droit appliqué à la com
  • supports de communication
  • relations publiques
  • relations presse
  • techniques de communication
  • communication événementielle
  • communication web
  • social media
  • culture générale

Les formations à l’université sont davantage orientées vers les aspects théoriques que les formations dispensées par les écoles, plus tournées vers la pratique et la préparation au marché du travail.

Les stages en entreprise sont, dans la majorité de cas, obligatoires pendant le cursus, et durent au moins plusieurs semaines. Ils permettent une immersion professionnelle.

En 3e année, les etudiants peuvent se specialiser dans les differentes options que sont :

  • communication et Marketing
  • gestion des ressources humaines
  • communication publique et des collectivités territoriales decentralisées
  • communication des organisations

Présentation des offres

Afin de proposer une formation complète et de haut niveau, les études universitaires en communication allient la maîtrise des théories, le développement de compétences, d'analyse et l'apprentissage approfondi de techniques liées aux différentes professions du monde de l'information et de la communication ; de la gestion des ressources humaines…

Même si ces licences n'ont pas en elles-mêmes de finalité professionnelle, les différentes découvertes du monde de la communication qu'elles proposent, constituent le tremplin idéal pour entamer dans les meilleures conditions un Master recherche, ou pour des emplois de qualité dans l'univers de la communication des organisations ; de la communication des administrations publiques et des collectivités territoriales décentralisées ; de la gestion des ressources humaines...

 

  • DEPARTEMENT DE TRADUCTION ET D’INTERPRETATION

MISSIONS

Le Département des Langues Etrangères Appliquées (LEA) : Traduction et Interprétation se donne pour mission de :

  • arrimer la formation en traduction et interprétation aux directives des accords tripartites de Bologne (Universités, ISO et Commission Européenne) qui ont mis en place le European Master in Translation (Master européen en traduction) en 2009.
  • élaborer un cursus à deux volets : un premier cycle consacré à une formation bilingue, trilingue (tenant compte, le cas échéant des langues nationale) et un 2ème cycle de 60 à 120 crédits (ECTS) présupposant la maîtrise des langues de travail et consacré à la traduction et/ou à l’interprétation ;
  • mettre à la disposition des administrations publiques, privées, des organisations internationales et des ONG, des produits de qualité, capables d’assurer la communication, la médiation interculturelle entre différentes langues et précisément, au Cameroun, entre les locuteurs anglophones et francophones, consacrant ainsi des statuts égaux entre français et l’anglais, conformément aux dispositions de la Constitution.

OBJECTIFS

Former des professionnels de la traduction, de l’interprétation, des experts en communication multilingue et des chercheurs en traductologie, « Interpretologie » et linguistique.

La Communication entre les langues « traduction et/ou interprétation » étant désormais incontournable au regard de la mondialisation, son efficacité et son efficience requièrent les compétences suivantes :

  • Compétence linguistique
  • Compétence Interculturelle
  • Compétence Thématique
  • Compétence en matière d’extraction de l’information
  • Compétence en matière de prestation de traduction
  • Compétence Technologique (maitrise des outils d’aide à la traduction et l’interprétation)

Le Département de LEA : Traduction et Interprétation de l’UPAC ne s’inscrit pas en marge de ces exigences :

  • Trois cycles de formation : Licence – Master – Doctorat ;
  • Quatre langues de travail : français, anglais, l’allemand ou espagnol, langues des signes ;
  • Des stages en entreprises publiques ou privées en fin de cycles de Licence et Master.

Quatre spécialisations en Master :

  • Interprétation de conférence,
  • Traduction audiovisuelle,
  • Communication Interculturelle,
  • Edition et post-Edition.

Avec à chaque fois une option de recherche en traductologie ou interpretologie

CONDITIONS D’ELIGIBILITE

Est éligible pour une formation en langues étrangères appliquées (LEA) : traduction et interprétation, tout candidat titulaire d’un baccalauréat ou d’une Licence toute série et discipline confondue. Toutefois, la maitrise des langues, outils de travail, reste primordiale ; ceci étant, les conditions d’admission des candidats en Langues Etrangères Appliquées (LEA) : traduction et interprétation prévoient des tests de langues.

Une étude de dossier pour une entrée en cours de cycle de Licence est possible pour tout candidat venant de l’ASTI, de l’ISTIC ou toute autre école de Traduction sur la base de la présentation de relevés de notes.

DEBOUCHES

  • Traduction en free-lance (traducteur indépendant) ;
  • Traduction in-house (affiliation à une agence, un cabinet, une administration publique ou privée, une ONG) ;
  • Traduction audiovisuelle ;
  • Localisation
  • Interprétation de conférence ;
  • Révision ;
  • Edition ;
  • Post-édition
  • Enseignement ;
  • Recherche doctorale et postdoctorale…

 

 

  • INSTITUT DE RECHERCHE AIPCD

African Institute for Peace, Communication and Development

  • Organise des conférences sur les questions de paix et développement en Afrique
  • Réalise des travaux d´expertise et d´évaluation sur les projets de développement initiés par les ONG
  • Analyse l´action gouvernemental, celle des Organisations Internationales et l´impact des ONG sur le terrain
  • Organise des séminaires de mise à niveau pour la société civile et les ONG sur l´évolution de la problématique du développement et des questions de Paix.
  • A en vue de lancer une Radio diffusion avec les questions de paix et développement en Afrique comme ligne éditoriale
  • A en vue de lancer une revue scientifique: Development Transparency and Monitoring.
528 Views

Latest from Webmaster

We use cookies to improve our website. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. For more information visit our Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree